Biographie

1950 Marcel Dorthe naît à Gillarens dans le canton de Fribourg.

1960 A 10 ans, il découvre sa vocation en regardant peindre un artiste dans le village.

1966 Il quitte l’école malgré des prédispositions pour les études, – il aurait aimé être historien ou archéologue – mais doit suivre la voie paternelle toute tracée du métier de paysan. L’artiste exerce en parallèle de son métier de la terre des activités musicales et picturales. Les journées à la ferme étant de 12-14 heures, il peut surtout peindre l’hiver.

1970 à 1980 Il exécute des poyas dont une remporte un prix dans un concours d’art populaire.

1970 A 20 ans, il entre au Conservatoire de Fribourg. Il y apprend pendant 9 ans l’orgue, la composition, le contrepoint et complète sa formation en étudiant l’orchestration avec Oscar Moret.

1975 à 1979 L’artiste pratique la peinture animalière au pastel après avoir découvert ce médium lors d’une exposition.

1971 à 1991 L’artiste est organiste titulaire puis directeur de choeur à Promasens.

1977 A 27 ans, Marcel Dorthe reprend la ferme de son père et se marie le 9 juillet avec Marianne Conus. L’artiste exécute un travail de recherches minutieuses et de mémoire des greniers fribourgeois en train de disparaître.

1979 Naissance des jumeaux Benoît et Delphine.

1981 Naissance d’Emilie.

1985 à 1988 De 35 à 38 ans, Marcel Dorthe dessine et peint de vieilles granges au fusain et à l’aquarelle.

1986 A 36 ans, l’artiste présente sa première exposition à la galerie de la Maison Rouge à Chavannes-sur-Moudon et installe un atelier permanent dans la grange.

1987 à 1989 Période « magrittienne » après avoir vu une exposition sur le sujet à la Fondation de l’Hermitage.

1990 A 40 ans, l’artiste connaît une grande dépression, période des violons aux cordes désarticulées. Une période transitoire des fermes au clair de lune lui apprend les jeux de la luminosité.

1991 A la même époque, un coup de coeur artistique pour les vitraux multicolores de Charles Cottet de l’église d’Ursy, le libère de cette période noire.

1991 Il rencontre grâce à Etienne Chatton, Anselmo Francesconi peintre de Ravenne qui exécute les fresques de l’église de Chapelle-sur-Oron. Ce dernier lui conseille d’abandonner le surréalisme pour se pencher sur l’humain et ses émotions.

1991 à 2001 Apparition des premiers personnages noirs effectués avec la tranche granuleuse de son bâton de pastel avec la série des Pégases.

1991 à 1999 Il dirige le choeur de Siviriez.

1996 Il réalise le retable de la Création du monde.

1999 Il crée 8 vitraux pour l’église de Chapelle-sur-Oron.

2000 Pour ses 50 ans, il expose dans la grange de sa ferme.

2004 Il acquiert, avec son épouse, la Chapellenie de Rue et transforme la maison pendant deux ans. Ce sera un lieu d’exposition idéal.

1998 à 2003 Il crée les cycles de Pégase et des 4 éléments de grands formats.

2004 Il réalise les tableaux pour le concert des 4 couleurs de la liturgie avec le choeur « Elles en C ».

2004 à 2005 Il effectue un virage technique pour peindre de grands pastels comme Pégase, invention d’une nouvelle technique mixte au pastel sec, pigments et résine qui le libère de l’obligation de protéger ses peintures avec un verre.

2006 Il accompagne le concert chanté sous la direction de Marie-Josée Monney d’oeuvres picturales sur l’arbre et les 4 éléments.

2010 Il dirige un concert pour le 100ème anniversaire du choeur de Châtel-St-Denis autour des ses oeuvres sur les « Mystères de Marie ».

2012 à 2013 Il sculpte une oeuvre monumentale pour le choeur de l’église catholique d’Oron-la-Ville.

2013 Il réalise un vitrail-sculpture pour l’église réformée de Châtel-St-Denis.

2017 Inauguration et bénédiction du mobilier liturgique -autel, ambons, porte-cierge et reliquaire-de l’église catholique de Châtel-St-Denis par Monseigneur Charles Morerod.

2018 Il commence un cycle de peintures abstraites de la « Symphonie d’un nouveau jour » et crée le retable de la « Fête de la Vie ».

2019 Marcel Dorthe relève le défi à Siviriez de créer deux cartons de vitraux, en synesthésie, lors du concert choeur et orchestre de Glânissimo avec des créations de compositeurs fribourgeois sur le thème de la couleur et la messe de Puccini.

2019 Grande exposition dans l’église romane de Grandson.

2020 Grande rétrospective anniversaire de ses 50 ans de carrière, à Rue.